Conquête de Elle Kennedy – tome 1 de la série Les insurgés

Alors voilà : autant j’avais A-D-O-R-E l’atmosphère et l’univers léger se dégageant de la série new adult off Campus d’Elle Kennedy, autant j’ai vraiment peu accroché sur le premier opus de cette trilogie érotico-dystopique.

Voici le topo :

Hudson Lane est la demi-soeur du leader des Souverains qui ont pris le pouvoir et instauré la loi martiale. Son frère a décidé de la marier à son second, ce qu’elle ne veut même pas envisager. Elle s’enfuit et risque la mort pour cette désertion.

Dans sa fuite effrénée, elle croise le chemin de Connor Mackenzie qui a pris la tête des Insurgés. Elle ne peut lui révéler sa véritable identité.

Entre ces deux-là naît une attirance immédiate, mais Connor n’est pas tout à fait prêt à accueillir une inconnue dans son groupe et Hudson va devoir lutter pour se faire accepter.

Elle découvre ce que c’est que de vivre avec les Insurgés, les difficultés et les dangers du quotidien.

Elle découvre aussi les histoires terribles qu’ont vécues ses nouveaux compagnons à cause des Souverains, en particulier celle de Connor et de sa famille.

Mais son terrible secret va finir par être découvert, sa situation au sein des Insurgés est devenue plus que précaire. Connor va-t-il accepter qu’elle reste parmi eux ?

Commençons par le positif : l’univers décrit est assez original, la proposition de raconter l’histoire d’une jeune femme (seule, belle, courageuse, en cavale cachant un lourd passé dont elle ne doit révéler l’existence à personne) rencontrant un homme la rejetant de prime abord (dégageant évidemment un charisme naturel de mâle alpha et chef d’un groupe clandestin en totale opposition avec le milieu duquel Hudson est issue) aurait pu me séduire…
Mais voilà, il y a trop d’écueils selon moi…

  • Tout d’abord, je n’ai pas accroché sur le style d’écriture un peu trop cru et maladroit (selon moi).
  • Secundo, les personnages me paraissent un peu trop caricaturaux (les hommes une bande de gros machos, les femmes sont considérées comme des poids morts, tout juste bonnes pour donner du plaisir aux hommes guerriers). Je caricature à peine. Évidemment, ces clichés tombent peu à peu en miette au fil de la lecture. Mais malgré tout, le postulat de base est un peu trop facile.
  • Tertio : l’évolution des personnages est trop rapide!

[spoiler] surtout vers la fin qui connaît son lot de rebondissements, je trouve que l’annonce du secret de Hudson passe un peu trop comme une lettre à la poste [/spoiler].

  • Enfin, j’aurais aimé un peu plus de place à la romance, à la douceur…

[spoiler] sans compter que d’une histoire purement physique, on passe un peu trop vite à une histoire d’amour un peu niaise et capillotractée sur la fin du roman[/spoiler].

En attendant, vous l’aurez compris, je ne lirai pas la suite de cette série, mais je continuerai à suivre l’auteure avec plaisir dans l’espoir de retrouver ce qui m’avait transportée dans la série Off Campus!

 

Publicités

Un commentaire sur “Conquête de Elle Kennedy – tome 1 de la série Les insurgés

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.