Six of crows, tome 1, de la série « six of crows » de Leigh Bardugo

Une série délivrée en deux (relativement) volumineux tomes (559 pages) dont je vous narre mes impressions après ce résumé:

Ketterdam, plaque tournante du commerce international où tout peut être acheté si on y met le prix – personne ne sait ça mieux que le criminel prodige Kaz Brekker. Kaz se voit offrir une chance à un cambriolage mortel qui pourrait le rendre riche au-delà de ses rêves les plus fous. Mais il ne peut y arriver seul…

 Un condamné ayant soif de vengeance.

 Un tireur d’élite accro aux jeux d’argent.

 Un fugitif au passé privilégié.

 Un espion appelé le Spectre.

 Une grisha utilisant sa magie pour survivre dans le bidonville.

 Un voleur avec un don pour les évasions les plus improbables.

 L’équipe de Kaz est la seule qui pourrait faire obstacle entre le monde et sa destruction, s’ils ne s’entretuent pas avant.

Mon avis :

Je salue l’originalité de ce monde imaginé et narré par Leigh Bardugo.

Ce livre étiqueté « Young Adult » immerge ce public dans un monde crasseux, empli de vermine et dans lequel la moindre faiblesse coute la vie. Notons qu’il est fort rare, dans ce registre, de verser dans des histoires si sombres : le pitch parait a priori peu vendeur ! Pour convaincre le lecteur, il faut une sacrée plume, et cela tombe bien, celle-ci est clairement douée et surprenante !

Je ne mâcherai pas mes mots : A l’instar de la couverture, l’histoire et l’univers du livre sont magnifiques.

Les personnages, tout d’abord… Ils sont six. Rien ne les destinait à se rencontrer mais, dans les bas-fonds de Ketterdam, ville où se situe une bonne partie de l’intrigue, ils ont appris à repousser leur limite et à se réinventer, seul prérequis possible à leur survie respective et critère de recrutement au sein d’une équipe « d’élite » constituée par Kaz Brekker, aka « Dirthyhands ». Ce dernier, sous-chef boiteux et mystérieux d’un gang du Barel, quartier mal famé de la ville, réunira donc six jeunes aux tempérament et racines très variés pour mener une quête (dont je ne narrerai pas ici les détails) désespérée pourtant vitale, qui motivera chacun d’entre eux pour des raisons différentes.

Nos six corbeaux apprendront à se connaître ou à se reconnaître. Sous le vernis, des personnalités se révèlent, imparfaites, donc aussi intéressantes et intrigantes.

L’auteur mène bien sa barque, essaime ci et là des informations sur Kaz, Inej, Nina, Matthias, Jesper et Wylan par un procédé, certes, galvaudé, de flashbacks, mais franchement intelligemment mis à profit dans le récit.

Quand je lis « Ketterdam », je pense à « Amsterdam », toutes deux parcourues de canaux et à échelle humaine…  Surement un clin d’œil de l’auteur ! Là s’arrête la comparaison. Car la ville décrite dans ce livre, certes, attire les touristes en quête de sensations fortes dans les salles de jeux, tripots ou autres maisons closes, mais tout y est terni par la corruption, le vice et le danger.

Évidemment, tout n’est pas sombre, ni triste ni complètement abimé : ce monde divisé entre différentes peuplades est fort judicieusement représenté par notre gang (de héros ou anti-héros, cela se discute!), sorte d’échantillon pluriethnique et culturel induisant des différences, sources de discordes, mais propice aussi à des rapprochements servant un joli message de tolérance et d’ouverture d’esprit. Un de ces peuples, les grishas, détient des pouvoirs fort convoités et parfois (à raison) perçus comme dangereux voire, tristement, contre nature.

Vous l’aurez compris, la survie est le dénominateur commun de tous les protagonistes et nos jeunes gens vont devoir apprendre, souvent malgré eux, à se serrer les coudes afin de mener à bien leur mission. Une solidarité et une complicité évidente naitront de leurs mésaventures.

J’ai adoré le personnage de Kaz, énigmatique, classe et forcément intrigant… Son passé, comme celui de ses comparses nous est révélé par à coups et nous apprenons à le comprendre, à mieux appréhender sa froideur apparente, son image nimbée de contrôle et d’ambition. Il est doté d’une intelligence incroyable, d’un esprit calculateur, en ébullition constante, c’est un voleur et manipulateur hors pair, qui a, semble-t-il, toujours un nouveau tour dans sa manche, même dans les situations les plus désespérées et ne cesse de nous surprendre. En bref, il a très souvent un coup d’avance sur tout le monde, on en vient à se demander si ce personnage est réaliste !

La complicité et l’attirance refoulée évidentes qu’il éprouve envers Inej est révélatrice d’une humanité constamment mise sous silence mais latente.

Le personnage d’Inej, alias l’« araignée » ou encore le « spectre » m’a fascinée, d’une part, car elle suscite l’admiration de Kaz mais aussi car c’est une espionne subtile, tellement efficace que cela frôle la magie :  je brûlais d’en apprendre davantage à son sujet.

Nos héros ne sont pas ménagés, le lecteur vit par procuration leurs pérégrinations, sent la puanteur du marché aux poissons, entend la rumeur de la foule, les chuchotements dans la pénombre des ruelles sales, ressent l’ambiance des tripots et des ruelles peu reluisantes de Ketterdam… Cette immersion totale est donc… Un coup de maître!

Le tout est saupoudré de répliques bien senties, d’un rythme cadencé au millimètre, de traits d’humour raffinés distillés avec soin et toujours à point nommé pour alléger un récit souvent haletant et des situations pesantes voire oppressantes. Les dialogues magnifiquement ciselés et travaillés témoignent du travail d’orfèvre et du talent d’écrivain indéniable révélés par Leigh Bardugo dans ce premier opus.

Bref, un livre coup de cœur, une pépite narrée avec autant de subtilité que de brio ! Évidemment, je me suis jetée sur la suite (série réalisée en deux uniques tomes, encore une originalité me direz-vous) et je l’ai dévorée… Mais je vous livrerai cela dans un autre poste… Très prochainement. Xoxo

Un grand Waouh, que l’on me resserve, sur le champ pardi! Résultat de recherche d'images pour "livre" Résultat de recherche d'images pour "livre" Résultat de recherche d'images pour "livre" Résultat de recherche d'images pour "livre"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.